Saison 2020 - 2021


DÉCOUVREZ LA SAISON 2020-2021

Retrouvez ici les liens vers tous les spectacles de la saison 2020-2021.
Réservez vos places et abonnez-vous en ligne dès maintenant !
Pour les abonnements et adhésions, l'équipe de la billetterie vous accueillera du 23 juin au 31 juillet, du lundi au vendredi de 10h à 18h. Les horaires habituels reprendront le 25 août.

> je m’abonne en ligne
> télécharger la brochure 2020-2021
> voir le détail des horaires de la billetterie



Reprendre ses droits
Rire de Résistance / saison 14


Reprendre ses droits

Ainsi donc, il aura fallu l’apparition d’un virus tuant des milliers d’êtres humains, en jetant des millions d’autres dans la précarité et le chômage, ruinant l’économie mondiale, pour que nous puissions entendre à nouveau chanter les oiseaux, regarder la baleine danser avec le dauphin, le flamant rose récupérer les étangs désertés, le sanglier traverser les villes et les bouquetins se multiplier à flanc de montagne, le tout sous l’azur enfin retrouvé d’un ciel purifié. La nature a repris ses droits! À quel prix! La terre, hôtesse généreuse accueillant depuis toujours sur son sol tous les vivants, monstres compris, nous innocente de la soudaine présence du Covid 19, dont nous ne sommes pas plus responsables que de la disparition des dinosaures ou du parfum de la glycine. Il est sûr que cette rapide oxygénation de la terre, aussi soudaine qu’imprévue, obligera le monde d’après à dépolluer d’urgence la planète.

Mais l’autre pollution? Quelle autre me direz-vous? Celle qui étouffe l’esprit, censure la pensée, empoisonne l’imaginaire, la combattons-nous à hauteur de ses méfaits? Un Tweet de Donald Trump n’est-il pas plus nocif que mille usines à charbon, l’abjection de la politique de Jair Bolsonaro, dictateur homophobe et raciste, ne nuit-elle pas plus à l’humanité que la fonte de la banquise? Et que dire des agissements d’Erdogan, d’Orbán et autres Poutine, dont le populisme racoleur anesthésie chaque jour un peu plus l’imaginaire du monde? Sans oublier, véritable marée noire, l’obscurantisme galopant du fanatisme religieux qui engloutit notre liberté d’être. Le retour à la morale définitive et aux certitudes autoritaires des partis d’extrême droite est bien plus nuisible à nos rêveries d’avenir que ne l’est n’importe quelle déforestation pour la planète. Alors que faire?

Il nous reste l’émerveillement, le désir, la création. Le Caravage, Rabelais, Offenbach, Beckett, Fellini, les Rolling Stones, Basquiat, les Gymnopédies de Satie, les Monty Python, Louise Bourgeois… et tous ceux qui nous donnent l’envie de respirer, défenestrant à jamais les pollueurs d’idées.

Que la nature reprenne ses droits, parfait, mais qu’ils soient les nôtres aussi: Plantons de l’art! Plantons de l’art! Plantons de l’art!

Jean-Michel Ribes