Avant

Le Théâtre du Rond-Point et le Centre culturel suisse présentent quatre textes d’Antoine Jaccoud dont Avant et «Le Nègre» gelé du Diemtigtal au Théâtre du Rond-Point et Désalpes le mercredi 16 septembre et adieu aux bêtes le jeudi 17 septembre au CCS.

18 - 19 septembre 2020


Salle : renaud-barrault
Horaires : vendredi et samedi 18h30
En cas de date momentanément indisponible, contactez la billetterie au 01 44 95 98 21

synopsis

Une vache et un taureau ont tant de choses à se dire. Mathieu Amalric et Marthe Keller incarnent les mammifères ongulés herbivores, parlent de traites et de saillies, de pis lourds ou du trop fruste caractère de leur maître. Ils échangent leurs points de vue sur les trains, existences passées à les regarder passer. Les voici sur le seuil de l’abattoir. Ils sont nombreux, c’est la saison des grillades. À l’opposé de toute tentation anthropomorphiste, le poète suisse Antoine Jaccoud zoomorphise deux comédiens stars. Il donne la parole aux bêtes, destins bestiaux, et interroge dans une langue savoureuse nos rapports à la condition animale, besoins irrépressibles de domestiquer un compagnon fidèle, comme le goût répandu des carnassiers urbains pour la viande rouge.


Sociologue licencié en sciences politiques, journaliste formé à la dramaturgie auprès du cinéaste polonais Krzystof Kieslowski, Antoine Jaccoud écrit pour le théâtre, la radio et le cinéma, scénariste entre autres des films Home et L’Enfant d’en haut d’Ursula Meier. Né à Lausanne, membre du collectif « Bern ist überall », groupe d’auteurs de la slam poetry actuelle, Antoine Jaccoud donne à ses pièces les titres Obèse, Les Chiens, En attendant la grippe aviaire, ou On liquide. Il y fait état, avec un humour grinçant, des grands effrois du siècle.

distribution

mentions de production

Présenté avec le Centre culturel suisse dans le cadre de sa programmation hors les murs Production Compagnie Selma 95

avis des spectateurs

également à l'affiche