Daisy

en espagnol surtitré

saison 2014-2015

Daisy

texte, scénographie et mise en scène : Rodrigo García, avec : Gonzalo Cunill, Juan Loriente, et avec : le Quatuor Leonis
 Avis de la presse et des spectateurs

4 - 8 mars 2015


Salle : renaud-barrault
Durée : 1h45

synopsis

Il faut baiser davantage, bordel?!
Poète perturbateur, auteur d'événements majeurs de l'histoire contemporaine du spectacle, l'hispano-argentin écrit et met en scène un geste théâtral puissant, centré sur la vie domestique, sa poésie, ses habitudes et ses mystères.


Il part en guerre dans les espaces sidéraux qui se dissimulent sous les lames des parquets. Il y chasse les créatures à trois têtes. Il se débat contre le lit de la chambre à coucher, qui l'avale comme des sables mouvants. Rodrigo García crée un manifeste mélancolique contre la vie domestique, les habitudes, les passivités. Ses deux comédiens fétiches apprivoisent des cafards élevés dans des caisses de batteries éventrées. Ils exhortent les bestioles à s'acquitter des tâches ménagères. Les escargots, une tortue d'eau, une moto jaune et la sculpture d'un yorkshire géant peuplent l'univers de Daisy, nom d'une petite chienne qui traverse le plateau, et rappelle l'homme à sa condition d'animal pensant, parlant, agissant. Un quatuor à cordes de Beethoven contrebalance les paradoxes du poète, son humour et ses imprécations.
Rodrigo García se définit comme un «?trouble-fête à la con?». Ancien publicitaire, nourri à la littérature et aux arts plastiques, trublion attitré du Rond-Point, des festivals d'Automne ou d'Avignon, il a créé entre autres Jardinage humain, Et balancez mes cendres sur Mickey, Fallait rester chez vous, têtes de n'ud, ou dernièrement Gólgota picnic. Il traque dans Daisy la poésie et l'aventure humaine dans les recoins de l'espace familier. Entre les quatre murs de la domesticité, des sales habitudes, il en appelle au réveil collectif. À l'insurrection contre les existences formatées. Il compose un vade-mecum sanglant, un sanglot éclatant contre l'inertie. Pierre Notte

distribution

Texte, scénographie et mise en scène : Rodrigo García
Avec : Gonzalo Cunill, Juan Loriente
Et avec : le Quatuor Leonis
Traduction : Christilla Vasserot
Assistanat à la mise en scène : John Romão
Lumières : Carlos Marquerie
Vidéos : Ramón Diago
Espace sonore : Daniel Romero
Sculpture : Daisy Cyrill Hatt
Perruques : Catherine Saint-Sever
Costumes : Méryl Coster
Direction technique : Roberto Cafaggini

mentions de production

production compagnie Rodrigo García et Bonlieu – Scène nationale / Annecy, coproduction La Bâtie – Festival de Genève, avec le soutien de Saint-Gervais – Genève – Le Théâtre dans le cadre du projet PACT, bénéficiaire du FEDER avec le programme INTERREG IV A / France – Suisse, production déléguée Bonlieu – Scène nationale / Annecy 

partenaires

revue de presse avis des spectateurs

 Un Fauteuil pour l'Orchestre - Denis Sanglard

9 mars 2015
Daisy
On ne souligne sans doute jamais assez la dimension littéraire et poétique des créations de Rodrigo Garcia. Un regard toujours lucide, aigu, tendre sur notre société déliquescente.
 Consulter l'article

 Le Monde - Brigitte Salino

16 septembre 2013
Rodrigo Garcia a le cafard
Daisy est le formidable nouveau spectacle de Rodrigo Garcia. Les textes sont dits en espagnol par les deux fabuleux acteurs. On a le temps de les lire, mais plus encore envie de les relire : ils constituent un vademecum, dans lequel chacun peut trouver sa matière à réflexion sur l'art de vivre. Ou d'essayer de vivre.
 Consulter l'article

 Les Inrockuptibles - Patrick Sourd

11 septembre 2013
Un magnifique poème dramatique
Rodrigo García tape une fois encore avec humour et une très cruelle lucidité sur les mœurs de ses contemporains. Un festin de mots où il file la métaphore comme dans un conte philosophique.
 Consulter l'article

autour du spectacle

Autour du spectacle


À la librairie du Rond-Point
Le texte de la pièce ainsi que d'autres pièces de Rodrigo García, publiées aux éditions Les Solitaires Intempestifs, sont disponibles à la librairie.
> voir la sélection de la Librairie Le Rond-Point des Livres 

également à l'affiche