Trousses de secours : Histoires intimes de la mafia

saison 2012-2013


Trousses de secours

Trousses de secours : Histoires intimes de la mafia

 Avis de la presse et des spectateurs

vendredi 15 février 2013


Salle : roland topor

synopsis

On tire à Palerme, on tue, on fait de la  politique avec un pistolet.
Le 21 juillet 1979, le journaliste Attilio Bolzoni écrit son premier papier sur un « cadavre exquis » : à huit heures du matin, la mafia a tué le chef de la Squadra mobile, Boris Giuliano. Depuis lors, homicide après homicide, tragédie après tragédie, il est devenu, malgré lui, un expert de la mafia. Une expression ambiguë : expert de la mafia. Tous les Siciliens peuvent être considérés comme des experts de  la mafia.
Un matin d'avril 1982, il arrive là où a été assassiné Pio la Torre, secrétaire régional du Parti communiste italien. Autour du cadavre, quatre hommes. Le juge Falcone, qui regarde  la voiture trouée de balles. Derrière lui, le juge Borsellino. Appuyé à un mur, le juge Rocci Chinnici. Penché sur la dépouille,  Ninni Cassara, le chef de la section investigation de la Squadra mobile de Palerme. Attilio Bolzoni demande à  Cassara : « Qu'est-ce qui s'est passé ' Nous sommes tous des cadavres qui marchent », répond-il.
Un photographe passe par là. Il prend Bolzoni par le bras, le déplace. Et prend la photo. Trente ans ont passé. Tous  les quatre ont été assassinés. Et chaque fois qu'Attilio Bolzoni revoit cette photo, ça lui donne le frisson. Un vertige.

distribution

mentions de production

En partenariat avec L’Express, le théâtre Les Déchargeurs
et avec le soutien financier de l’Institut culturel italien de Paris.

tarif unique : 9 euros 

avis des spectateurs

également à l'affiche