Il n'y a pas de Ajar

saison 2022-2023

Il n'y a pas de Ajar

UN "MONOLOGUE" CONTRE L'IDENTITÉ
 Avis de la presse et des spectateurs

13 - 23 décembre 2022


Salle : jean tardieu
Horaires : Du mardi au samedi, 18h30 - Relâche : Le 19 décembre
En cas de date momentanément indisponible, contactez la billetterie au 01 44 95 98 21

synopsis

« Je m’appelle Ajar. Abraham Ajar. »

L’autrice est conteuse et rabbin, elle manipule l’humour juif avec un raffinement rageur. Delphine Horvilleur, après Réflexions sur la question antisémite et Vivre avec nos morts (éditions Grasset), compose pour le théâtre le monologue éclaté du fils imaginaire de l’écrivain Romain Gary et d’Émile Ajar, lui-même double fictif du premier. Abraham Ajar, rejeton inventé de l’auteur de La Vie devant soi, alias Gary/Ajar, s’exprime depuis sa cave, son « trou juif ». Il se fait python ou souris blanche, maître ou esclave, femme ou homme, chrétien, juif ou musulman. Il se découvre à la fois lui-même et mille autres, miroir de théâtre planté face à nos inconscients. Johanna Nizard incarne cet enfant du siècle, être indéfinissable, qui désamorce les tensions identitaires, dans un monde et un temps qui les exacerbent toutes.

distribution

De : Delphine Horvilleur
Mise en scène : Johanna Nizard, Arnaud Aldigé
Avec : Johanna Nizard
Collaboration artistique à la mise en scène : Frédéric Arp
Conseil dramaturgique : Stéphane Habib
Regard extérieur : Audrey Bonnet
Création maquillage et perruque : Cécile Kretschmar
Création costumes : Marie-Frédérique Fillion
Création sonore : Xavier Jacquot
Scénographie et création lumières : François Menou

mentions de production

Production En votre compagnie, Coproduction Théâtre Montansier – Versailles, Théâtre Romain Rolland de Villejuif, Les Plateaux Sauvages, Communauté d’Agglomération Mont-Saint-Michel – Normandie, Comédie de Picardie, scène conventionnée pour le développement de la création théâtrale en région, avec le soutien et l'accompagnement technique des Plateaux Sauvages et du 909, projet soutenu par le Ministère de la Culture – Direction régionale des affaires culturelles d'Île-de-France, spectacle soutenu par l’ADAMI et le dispositif « Adami Déclencheur », avec le soutien du Fonds SACD Théâtre, texte édité chez Grasset

partenaires

avis des spectateurs

également à l'affiche