Revenez demain

saison 2015-2016

Revenez demain

 Avis de la presse et des spectateurs

27 janvier - 21 février 2016


Salle : jean tardieu
Durée : 1h10 - du mardi au samedi : 21h - DIMANCHE, 15H30 - RELÂCHE LES LUNDIS ET LE 2 FÉVRIER

synopsis

Je sais être mon bourreau et ma victime. Je sais tout faire. Toute seule.
Blandine Costaz imagine un trio où se jouent plusieurs terribles manières d'aimer, de mettre à mal et à mort. Et comment en réchapper. Sa pièce aborde le mystère de la liberté quand on est deux, dans un rapport professionnel ou intime.



 

Elle s'assied face à lui comme on entre sur un ring. Il a l'avantage. Il est le patron, mâle dominant. Autorité de mise, il la met à l'épreuve. Lucie sait répondre, elle est armée. Valère lui tend un piège, répète après chaque entretien « revenez demain ». Mais il se laisse séduire par la femme au tailleur clair. Il se laisse désarmer. Plus tard, Lucie se tient face à Antoine. Autre couple, autre histoire. Antoine la quitte, lui rend compte de ses erreurs. Elle va devoir se reconstruire. Le même comédien interprète les deux hommes de Revenez demain. Au coeur de la pièce se jouent les mystères de la liberté individuelle quand on est deux, quel que soit le rapport, intime ou professionnel.
Auteur rare, comédienne de la scène allemande, Blandine Costaz a vécu et travaillé à Berlin. Elle confie Revenez demain, remarqué lors d'une Piste d'envol, séance de lecture publique au Rond-Point, à Gilles Cohen. Artiste attaché au Rond-Point, il y a dirigé La Baignoire et les Deux Chaises et Zouc par Zouc. Il choisit Marianne Basler pour partenaire et demande à Laurent Fréchuret d'en réaliser la mise en scène. Directeur du Théâtre de l'Incendie, Fréchuret a signé au Rond-Point les mises en scène de À portée de crachat de Taher Najib et de son texte Sainte dans l'incendie. Il donne à voir ici des relations en ébullition où se jouent quelques terribles manières d'aimer, de mettre à mal et à mort, mais surtout d'en réchapper, d'en sortir libre. Pierre Notte

distribution

De : Blandine Costaz
Mise en scène : Laurent Fréchuret
Avec : Marianne Basler, Gilles Cohen
Scénographie : Rudy Sabounghi
Assistanat à la mise en scène : Sandra Choquet, Flore Simon
Costumes : Colombe Lauriot Prévost
Lumière : David Debrinay
Collaborateur vidéo : Théo Barletta
Son : Olivier Chambin

mentions de production

production Espace des Arts – Scène nationale / Chalon-sur-Saône, coproduction Théâtre du Rond-Point, création du spectacle à l'Espace des Arts – Scène nationale / Chalon-sur-Saône le 12 janvier 2016, texte publié aux éditions Les Cygnes 

partenaires

revue de presse avis des spectateurs

 artistikrezo.com - Hélène Kuttner

16 février 2016
Le couple dans tous ses états
La pièce de Blandine Costaz navigue dans les eaux troubles du réel et du songe, portée par l'interprétation lumineuse de Marianne Basler.
 Consulter l'article

 Paris Capitale - Paris Capitale

9 février 2016
Revenez demain
Deux magnifiques comédiens pour ce trio. Un face à face intime ou professionnel qui ne laisse pas indiffèrent.
 Consulter l'article

 Télérama Sortir - Sylviane Bernard-Gresh

4 février 2016
Revenez demain
Le plus intéressant dans la pièce est ce jeu très subtil des différents microrapports de force. Une pièce très attachante, tendre et violente.
 Consulter l'article

 Paris Match - Catherine Schwaab

2 février 2016
De la vraie vie !
C'est moderne, actuel, intelligent ! On voit rarement autant de justesse, de modernité au théâtre.
 Consulter l'article

 Aubalcon.fr - Phane

29 janvier 2016
Revenez demain
Les deux acteurs portent cette histoire tendre avec beaucoup de douceur et d'humour.
 Consulter l'article

autour du spectacle

Une voyante sous l'escalier jeudi 4 février - accès libre, à partir de 18h


Cartomancienne imprévisible, elle lit l'avenir dans les cartes, Tarot et autres. Dans le hall du théâtre, les spectateurs font la queue pour la voir. Elle révèle à qui s'assied face à elle, dans sa guérite planquée sous l'escalier de la salle Roland Topor, le présent, l'avenir, les secrets cachés. Annick Le Goff devient Astrid Descartes et dit tout. Séances mensuelles, pour trois à cinq minutes par session.
ventscontraires
Revenez demain

Le billet de Blandine Costaz


consulter

également à l'affiche