lundi 23 septembre 2024

Télérama Dialogues



Salle SALLE RENAUD-BARRAULT
En cas de date momentanément indisponible, contactez la billetterie au 01 44 95 98 21

Synopsis

AU PROGRAMME :

10h30 - Daniel Auteuil (Guillemette Odicino)
11h45 - Annette Wieviorka et Didier Eribon (Nathalie Crom)
13h - Jeanne Balibar (Fabienne Pascaud)
14h30 - Sonia Devillers (Valérie Lehoux)
16h - Gaël Faye (Nathalie Crom)
17h30 - Ovidie (Valérie Lehoux)
19h - Sandrine Kiberlain (Samuel Douhaire)
20h - Judith Godrèche et Ariane Labed (Guillemette Odicino)

Daniel Auteuil

Acteur, réalisateur, chanteur, Daniel Auteuil a plus d'un talent qu'il redéploie sans cesse. Epatant dans La Petite Vadrouille, comédie humaniste de Bruno Podalydès où tout le monde manipule tout le monde, comme sur scène où il interprète avec un bonheur palpable son dernier album.


Annette Wieviorka et Didier Eribon

Tous deux issus de familles très modestes, voire pauvres, ils sont aujourd'hui des intellectuels internationalement reconnus : l'une est historienne de la Shoah et de sa mémoire, l'autre, sociologue et écrivain. Ils ont chacun écrit sur leurs origines familiales, mais vivent-ils de la même façon leur statut de "transfuges de classe" ? A priori pas. Didier Eribon en décrypte les fardeaux, Annette Wieviorka s'agace quand on lui en parle. Nous confronterons leurs points de vue.


Jeanne Balibar

Au cinéma comme au théâtre et au disque, Jeanne Balibar est casse-cou. Elle ose tout. Réaliser un film (Merveilles à Montfermeil), se métamorphoser en Barbara pour Mathieu Amalric sur grand écran, jouer Claudel, Racine ou incarner cet été Don Quichotte au Festival d'Avignon. Avec son allure sculpturale, ce timbre rauque et rieur elle est une comédienne sulfureuse et magique. Ses audaces changent la face d’un rôle.


Sonia Devillers

Dans la foulée du succès de son premier livre, Les exportés (Flammarion), elle s’est vu confier l’interview de 7h50, moment clé de la matinale de France Inter - dans une période qui s'est elle aussi avérée clé dans l'actualité politique française. Neuf minutes, des relances ciselées dans une forme de spontanéité, développant face à des personnalités et des anonymes son style empathique et rigoureux.


Gaël Faye

Rappeur-slameur et écrivain, né au Burundi en 1982 d'une mère rwandaise et d'un père français, Gaël Faye a 13 ans quand il arrive en France, fuyant le continent africain et le génocide des Tutsi au Rwanda. Huit ans après l’immense succès de Petit Pays, Jacaranda (éd. Grasset) confirme aujourd’hui, s'il était nécessaire, son grand talent de conteur.


Ovidie

Docteure en lettres et en études filmiques, essayiste, réalisatrice, journaliste, de la publication de son Porno manifesto en 2002 jusqu'à La chair est triste hélas, Ovidie s’est imposée comme une voix centrale pour décrypter les questions de sexualité et de domination. Dans Assise, debout, couchée !, elle dresse un parallèle entre condition canine et condition féminine, tout en se confiant avec humour et tendresse sur les chiens et chiennes qui l'accompagnent depuis toujours.


Sandrine Kiberlain

Actrice incontournable, mais aussi réalisatrice et chanteuse, elle illumine depuis plus de trente ans le cinéma français, et séduit les spectateurs en prêtant son talent à ceux de cinéastes comme Sophie Fillières, Bruno Podalydès ou Stéphane Brizé. En attendant son interprétation de la "divine" tragédienne Sarah Bernhardt pour Guillaume Nicloux, nous avons eu envie de l'écouter de nouveau à Télérama Dialogues !


Judith Godrèche et Ariane Labed

On ne présente plus Judith Godrèche, actrice et réalisatrice qui a porté avec courage la vague Metoo dans le cinéma français. Devant et derrière la caméra - son premier film, September Says, était à l’affiche du festival de Cannes - Ariane Labed porte un combat similaire au sein d’une association qu’elle a cofondée. Nous avons eu envie de les faire dialoguer.

 

 

 

 



Également à l'affiche