Trousses de secours : Une grande crise, c'est une crise de rire

saison 2012-2013


Trousses de secours

Trousses de secours : Une grande crise, c'est une crise de rire

 Avis de la presse et des spectateurs

samedi 20 avril 2013


Salle : roland topor

synopsis

Le poète et performer a une devise : opérer des torsions, des pirouettes pour faire passer la vie dans la parole ; la poésie c'est la parole traversée, la parole qui traverse toute vraie parole d'une grande crise, et pour sa part une grande crise de rire.
Biodégradé, Charles Pennequin n'existe pas, il n'est pas là. Vous croyez le voir, mais quand vous le voyez, vous ne voyez pas Charles Pennequin. Pour le voir, il faut le croiser en dedans. Charles Pennequin n'a pas d'existence à proprement parler, il n'est pas réel comme on l'entend, on n'entend pas le mot réel de la même oreille que lui. Charles Pennequin pense qu'il n'y a pas plus réel que le poème dans lequel lui-même existe.

distribution

mentions de production

tarif unique : 9 euros 

avis des spectateurs

également à l'affiche