Une raclette

Festival

saison 2013-2014

Une raclette

création collective : Les Chiens de Navarre, création collective, mise en scène : Jean-Christophe Meurisse, avec : Caroline Binder, Céline Fuhrer, Robert Hatisi, Manu Laskar, Thomas Scimeca, Anne-Élodie Sorlin, Maxence Tual, Jean-Luc Vincent, avec la participation de : Antoine Blesson, Claire Nollez
 Avis de la presse et des spectateurs

5 - 16 février 2014


Salle : jean tardieu
Durée : 1h40

synopsis

Est-ce que tout le monde est là ?
Nous, on ne joue pas tant que tout le monde n'est pas là.
Les Chiens de Navarre balaient tout, explosent les codes de la représentation pour convier le spectateur à une expérience vivante, savoureuse. En trois spectacles, c'est un festival de provocations, de remises en cause, d'éboulement des conventions et des attentes normales. Expérience unique.




 

Festin royal. Huit acteurs réunis autour d'une table mangent et débattent, se battent, jusqu'à ce que la soirée se dégrade en débauche de sexe et de délires. Tout dérape, déborde, et la soirée dégénère dans une orgie au fromage. Encore un projet fou, insolent, libre, extravagant. Les Chiens de Navarre explosent tous les codes et les genres de la représentation, pour mettre le spectateur face à un miroir violent, le convier à une expérience vivante, savoureuse, odorante.

Depuis 2005, Jean-Christophe Meurisse dirige cet élan d'insolence. Ils sont passés partout et y ont laissé des traces, des marques et des émerveillements. Les créations collectives, depuis des trames simples, réinventent le dadaïsme, libèrent les pulsions, enterrent le théâtre moribond. L'intranquillité est le maître mot. À chaque projet, et chaque soir, le présent explose, dynamité par les Chiens qui s'en emparent, à bras-le-corps, à pleines dents. Ils sont imprévisibles et l'hilarité incontrôlable. Pour le spectateur, c'est un risque à prendre et une baffe dans la gueule, un tsunami d'états de grâce dans l'inélégance et la force de l'inattendu. Jeu de massacre, curée déjantée, punch et tarte tatin pour putsch théâtral, un pur uppercut de rock'n'roll, de rire salvateur. Pierre Notte

distribution

Création collective : Les Chiens de Navarre
Création collective, mise en scène : Jean-Christophe Meurisse
Avec : Caroline Binder, Céline Fuhrer, Robert Hatisi, Manu Laskar, Thomas Scimeca, Anne-Élodie Sorlin, Maxence Tual, Jean-Luc Vincent
Avec la participation de : Antoine Blesson, Claire Nollez
Lumière : Stéphane Lebaleur
Son : Isabelle Fuchs
Régie plateau : Yvon Julou
Administration de production : Antoine Blesson, Claire Nollez
Assistés de : Léa Couqueberg

mentions de production

production Le Grand Gardon Blanc/Chiens de Navarre, coproduction pour la reprise La Rose des Vents – Scène nationale / Lille Métropole – Villeneuve d’Ascq, avec le soutien du Théâtre de Vanves – Scène conventionnée pour la danse, de la Ménagerie de Verre et de l’ADAMI 

partenaires

revue de presse avis des spectateurs

 Libération - Gilles Renault et Marie-Christine Vernay

17 février 2014
Les Chiens de Navarre, bande de wouf
Ingénieux sur le plateau, bricoleurs, utilisant le corps comme les mots, ils dressent joyeusement des portraits de nos contemporains, non pas pour s'en moquer avec la distance du jugement, mais avec le regard de caricaturistes.
 Consulter l'article

 Le Figaro - Étienne Sorin

17 février 2014
Les Chiens de Navarre marquent leur territoire
Les Chiens de Navarre sont aux années 2000-2010 ce que la bande du Splendid était aux années 1970-1980. Une raclette est leur Père Noël est une ordure. Une pièce culte qui résume notre époque et qui préfère en rire.
 Consulter l'article

 Les Trois Couleurs

17 février 2014
Top 5 du mois
Avec Une raclette, Les Chiens de Navarre offrent au public une histoire résolument déjantée, jouée par des comédiens dont la folie égale le talent.
 Consulter l'article

 http://www.lemonde.fr/le-magazine/article/2014/02/ - Clémentine Gallot

10 février 2014
Attention, troupe dangereuse
Jeune collectif bouillonnant, Les Chiens de Navarre, sont à l'honneur au Théâtre du Rond Point à Paris, tout le mois de février. Cette troupe déjantée bouscule les codes de la scène à travers des spectacles jubilatoires et régressifs.
 Consulter l'article

 L'Humanité - Jean-Pierre Léonardini

10 février 2014
Que vive l'humour vache!
C'est formidablement comique et grinçant. C'est "grossier, jamais vulgaire" (Coluche) avec, n'en doutons pas, un arrière fond de morale désenchée, quand bien même ils s'en défendent. Et puis c'est savant, raffiné, dans leur jeu de maitres improvisateurs.
 Consulter l'article

 Les Inrockuptibles - Fabienne Arvers et Patrick Sourd

5 février 2014
Les Chiens de Navarre : cuisine et confidences
A l’occasion de l’anniversaire des dix ans de leur compagnie, rencontre avec Les Chiens de Navarre qui, avec trois pièces jubilatoires, se payent le luxe d’un minifestival au Théâtre du Rond-Point.
Lire l'interview des Chiens de Navarre.
 Consulter l'article

autour du spectacle

Autour du spectacle


Rendez-vous

projection les samedis et dimanches, du 8 février au 2 mars à 12h, au cinéma Le Balzac
Découvrez le film Il est des nôtres de Jean-Christophe Meurisse, metteur en scène des Chiens de Navarre.
Thomas a 35 ans et a décidé qu'il ne sortirait plus jamais dehors. Il vit dans une caravane dans un hangar en pleine métropole et invite chez lui sa famille, ses amis, ses voisins. Il organise des fêtes. Des fêtes dionysiaques. Thomas célèbre chaque jour son refus de la société. Joyeusement. Furieusement.
tarif réduit à 5' au lieu de 6.50' pour les titulaires de la carte Rond-Point et les détenteurs de billets pour l'un des spectacles des Chiens de Navarre : Une raclette, Regarde le lustre et articule et Nous avons les machines.
> en savoir plus
> réservez vos places

également à l'affiche