Queen Blood

23 - 27 février 2021


Salle : renaud-barrault
Horaires : du mardi au samedi, 20H30
En cas de date momentanément indisponible, contactez la billetterie au 01 44 95 98 21

synopsis

D’abord dans la pénombre, sur le plateau nu, sept danseuses jouent des codes masculins du hip-hop. Très vite, elles s’émancipent, apparaissent dans la lumière, libres et fières. Sept femmes, énergie de lionnes, dansent sur des morceaux de house music, interprètes virtuoses d’une danse née dans les clubs new-yorkais. Rythme africain et esprit clubbing, cette danse flirte avec la grâce aérienne d’une technicité d’exception et la liberté d’une street dance pulsionnelle. Chaque danseuse de Paradox-Sal, groupe exclusivement féminin, a sa spécialité, hip-hop, dancehall, krump ou locking, mais l’alliage est véloce, uni. L’ensemble éclate d’une tempête de liberté.


D’origine malienne et sénégalaise, Ousmane « Babson » Sy a toujours dansé. Il devient champion du monde de hip-hop, « Battle of the Year », avec le groupe Wanted Posse, part en tournée mondiale avec la chorégraphe Blanca Li, devient l’une des figures phares du mouvement hip-hop en France et à l’étranger. Membre du collectif FAIR-E, nommé à la tête du Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne, Ousmane Sy s’inspire pour le titre Queen Blood de la traduction du bambara « Horon Djori » (sang noble), point de départ d’une danse qui œuvre à recouvrer la dignité des minorités. Ici, sept femmes pulsent leur énergie folle dans un hommage à toutes les féminités.

distribution

Chorégraphie : Ousmane Sy
Avec en alternance : Allauné Blegbo, Megane Deprez, Valentina Dragotta, Dominique Elenga, Nadia Gabrieli Kalati, Linda Hayford, Nadiah Idris, Anaïs Imbert-Cléry, Odile Lacides, Cynthia Lacordelle, Mwendwa Marchand, Audrey Minko
Assistante chorégraphie : Odile Lacides
Son et arrangements : Adrien Kanter
Lumière : Xavier Lescat
Costumes : Hasnaa Smini

mentions de production

Création All 4 House, Production Garde Robe, production déléguée CCNRB. Le Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne, dirigé par le collectif FAIR-E, une association subventionnée par le ministère de la Culture (Direction régionale des Affaires culturelles / Bretagne), la Ville de Rennes, le Conseil régional de Bretagne et le Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine, coproduction Initiatives d’Artistes en Danses Urbaines / Fondation de France — La Villette 2018, La Villette 2019, Centre de la danse P. Doussaint GPS&O, Centre chorégraphique national de La Rochelle / Compagnie Accrorap — Kader Attou, Centre chorégraphique national de Créteil et du Val-de-Marne / Compagnie Käfig direction Mourad Merzouki dans le cadre de l’accueil studio, coréalisation Théâtre du Rond-Point, Avec le soutien de la DRAC île-de-France au titre de l’aide au projet 2017, l’ADAMI, Arcadi île-de-France, la Ville de Paris au titre de l’aide à la résidence 2018, Initiatives d’Artistes en Danses Urbaines / Fondation de France — La Villette 2017, 2018 et 2019, la Maison Daniel Féry — maison de la musique de Nanterre, la Ville de Lille — Maisons Folie — FLOW et la Spedidam, Cette œuvre a reçu le 3è prix et le prix de la technique du concours Danse élargie 2018 organisé par le Théâtre de la Ville – Paris et le Musée de la danse – Rennes, en partenariat avec la Fondation d'entreprise Hermès, Remerciements Allauné Blegbo, Nadiah Idris, Stéphanie Paruta

avis des spectateurs

également à l'affiche