Laterna magica

saison 2020-2021

Laterna magica

Texte : Ingmar Bergman, Mise en scène : Delphine Lanza, Dorian Rossel, Avec : Fabien Coquil, Delphine Lanza, Ilya Levin
 Avis de la presse et des spectateurs

2 - 20 mars 2021


Salle : jean tardieu
Horaires : Du mardi au samedi, 20h30 - Dimanche, 15h30 - Relâche : les lundis et le 7 mars
En cas de date momentanément indisponible, contactez la billetterie au 01 44 95 98 21

synopsis

« Celui qui ment aime la vérité... »

Ingmar Bergman lui-même apparaît sur scène, drôle d’air, fantôme malicieux. On le voit gamin, adolescent ou jeune homme. Devant des jeux d’ombres, miroir ou écran géant, il réinvente ses souvenirs, se confie. Avec un humour noir, ravageur, il évoque l’enfance au presbytère, le rite des punitions et des sévices, sa mère d’une froideur nordique et son pasteur luthérien de père. Entre une petite sœur restée une énigme et un grand frère comme meilleur ennemi, l’adolescent se révèle dans le mensonge, l’art et la luxure. La création, l’écriture, la musique, le théâtre et le cinéma lui apparaissent en nouveaux mondes possibles.

Autobiographie poétique du maître suédois, Laterna magica se joue dans des lumières et une drôlerie crépusculaires. De fines planches de bois suspendues habitent ce palais des glaces et de faux-semblants. Une espièglerie grinçante pallie les carences et les obsessions du créateur de Fanny et Alexandre ou du Septième Sceau, l’illustre directeur et metteur en scène du Théâtre national de Stockholm.



Avec leur compagnie STT, Delphine Lanza et Dorian Rossel présentaient en 2015 au Rond-Point Je me mets au milieu mais laissez-moi dormir, adaptation libre de La Maman et la Putain de Jean Eustache. Les artistes franco-suisses, inventeurs de formes, poursuivent leur exploration théâtrale. Ils associent ici le contexte historique, l’entre-deux-guerres, une mémoire réajustée et les réflexions sidérantes d’un artiste qui s’interroge sur sa trajectoire, les origines d’une œuvre magistrale.

distribution

Texte : Ingmar Bergman
Mise en scène : Delphine Lanza, Dorian Rossel
Avec : Fabien Coquil, Delphine Lanza, Ilya Levin
Lumières : Julien Brun
Musique : Yohan Jacquier
Son : Thierry Simonot
Costumes : Éléonore Cassaigneau
Scénographie : Compagnie STT
Technique : Matthieu Baumann
Assistanat : Clément Fressonnet
Administration : Johanne Pigelet
Production : Bénédicte Brunet, Daphné Bengoa
Diffusion : Barbara Ferraggioli

mentions de production

Production Compagnie STT (Super Trop Top), AVEC LE SOUTIEN DE LA Fondation Meyrinoise du Casino, la Loterie Romande, Ernst Göhner Stiftung, l’École de la Comédie de Saint-Étienne / DIESE # Auvergne-Rhône-Alpes, Pro Helvetia, Corodis, Associée à la MCB Bourges et les Théâtres Aix / Marseille et la MAL Thonon-Evian, En résidence au Théâtre Forum Meyrin, Suisse


La Cie STT est conventionnée avec le Canton de Genève et les Villes de Genève, Lausanne et Meyrin.


Les œuvres théâtrales d’Ingmar Bergman sont représentées en langue française par l’agence Drama - Suzanne Sarquier www.dramaparis.com en accord avec la Fondation Bergman www.ingmarbergman.se et l’agence Josef Weinberger Limited à Londres.

partenaires

avis des spectateurs

également à l'affiche